Kiné Malaucène (84) Vaucluse

Nouveau au Spa: Un kinésithérapeute

Le Spa Ventoux Provence complète son équipe de professionnel avec un kinésithérapeute DE, vous pourrez donc recevoir des soins de kiné en prenant rendez-vous et avoir un suivi.

Sportifs, vous pouvez allier la cryothérapie et des soins de kinésithérapie, alors n'hésitez plus prenez rendez-vous!

Vous avez une pathologie, une rééducation à faire, vous avez envie d'un lieu agréable, ambiance Spa et cocooning, prenez rendez vous avec notre kinésithérapeute, toutes les pathologies peuvent nécessiter de la rééducation en piscine, le spa offre une piscine chauffée à 32°C toute l'année, le cadre se prête parfaitement à ce type de soin.

Bilan personnalisé et traitements

Le bilan est une prise de contact pour discuter du but de votre visite, de vos pathologies à traiter afin de trouver des solutions efficaces et durables.

Les traitements peuvent variés en fonction des pathologies à traiter, massages, étirements, gymnastique (sol, machine, Huber®), rééducation en piscine sous forme de gymnastique ou d'étirement selon vos besoins.

 

Huber® (Human Body Equilibration)

Cette machine confectionnée par LPG est conçue pour faire bouger de façon ergonomique et naturelle la totalité du corps. Cette "belle mécanique" permet de rectifier les mauvaises positions et les attitudes traumatisantes pour le corps en s'adaptant à la morphologie et aux capacités de chacun. Le Huber® peut aider à traiter plusieurs pathologies, renseignez vous auprès de notre kinésithérapeuthe.

Bienfaits = Mobilité, équilibre, force et coordination

- permet le travail de l'équilibration et de la coordination.

- améliore la coordination motrice.

- renforcement des muscles profonds de la colonne vertébrale donc optimise la statique.

- performe les gestes sportifs.

- permet l'analyse des compensations et réharmonise les groupes musculaires.

 

Kinésithérapie : les bienfaits

La kinésithérapie est une science et un ensemble de techniques qui visent à traiter les affections des muscles, des os et des articulations sans le recours aux médicaments invasifs. Ses champs d’application sont nombreux et ses bienfaits sur la santé sont reconnus.

La kinésithérapie ou masso-kinésithérapie se base principalement sur la réalisation de massages ainsi que des mouvements et manipulations sur des zones localisées. Cela permet soit de soulager une douleur ou de redonner les capacités motrices. De nombreux problèmes corporels peuvent être soulagés et traités par cette technique.

La masso-kinésithérapie permet de :

  • soulager les différents spasmes et tensions musculaires
  • diminuer les douleurs sans le recours à des calmants dans la limite des cas, le kinésithérapeute utilise des huiles essentielles riches en oligoéléments pour aider le corps à devenir plus résistant.
  • réacquérir la capacité de réaliser les mouvements articulaires les plus complexes.
  • réapprendre à avoir une bonne posture corporelle et renforcer les muscles.
  • avoir les réflexes moteurs après un accident, opération ou coma.
  • améliorer la circulation sanguine.

 

L’histoire de la kinésithérapie

La masso-kinésithérapie (du grec « kinésis » : mouvement et « therapeia » : soin) regroupe tous les modes de traitement qui agissent sur l'organisme en lui imprimant des mouvements soit actifs, soit passifs : massages, mobilisations, gymnastique, mécanothérapie, une technique connue et reconnue dans le domaine de la rééducation et de la réadaptation fonctionnelle.
L'histoire de la kinésithérapie ne date pas de la création du diplôme de masseur-kinésithérapeute : le principe du soin par le massage et le mouvement est ancré dans la nuit des temps, sa pratique fut longtemps réservée aux médecins, jusqu'au XXème siècle où le progrès médical et l'élargissement des champs d'activité qu'il entraîne nécessitera la formation d'auxiliaires médicaux spécialisés.

Antiquité et kinésithérapie

Comme le massage, la thérapie par le mouvement pourrait trouver son origine dans l'Antiquité.

En Chine, KONG FU (2700 ans avant J.C.) fait appel à la gymnastique, aux postures et au contrôle respiratoire en fonction des symptômes ressentis, dans le but de « de favoriser l'harmonie entre les facultés intellectuelles et les différentes parties du corps afin que l'âme ait un serviteur puissant et fidèle ». Le Qi-Gong et le Tai-Chi sont des gymnastiques douces et lentes issues de la médecine traditionnelle chinoise recherchant l'harmonie de l'énergie vitale avec le corps et l'esprit.

En Inde (1600 ans avant J.C.) l'Ayurveda préconise des mouvements passifs et des exercices corporels.

L'époque gréco-romaine, quant à elle, marqua fortement la cuture occidentale en posant les fondements de sa médecine. Le grec HERODICOS de Sélymbria (VIème-Vème siècle avant J.C.), devenu médecin après avoir eu la chance de guérir de son infirmité en s'adonnant à des exercices, puis son élève, HIPPOCRATE (Vème-IVème siècle avant J.C.), préconisent la gymnastique médicale et les massages dans la préparation des athlètes dans les palèstres. Le médecin romain GALIEN (131-201 après J.C.) élabore une théorie explicative de la contraction musculaire et du mouvement : « Celui qui exécute un exercice pour lequel il faut force et vigueur étend et fléchit les bras en maintenant les mains fortement accolées, sans trembler. Mais si un partenaire tire sur les mains et qu'il résiste à la traction, il fortifie davantage ses muscles et ses tendons. ».

L’origine de la kinésithérapie est donc très ancienne, la gymnastique et le massage sont connus et reconnus depuis très longtemps …